Le don du coeur

Publié le par Absolutlyfabulous

don-organe-application-blinder.gif

 

Vous savez, il m'arrive de penser à la vie d'après. D'après quoi me direz-vous? D'après la vie voyons. Le jour où on va clamser, crevé, se faire écraser, partir en fumé. N'ayons pas peur des mots, on va tous y passer.

D'ailleurs, ma mère avait une phrase bien à elle qui disait " lorsque l'on né, on signe son arrêt de mort". Fort me direz-vous, mais tellement vrai. Et c'est vrai quoi, qui n'a jamais pensé à la vie après la mort ? Pour ma part, j'en ai parfois peur. Peur de l'inconnu, peur de l'oubli, peur de dépérrir seul avec les chats qui pisserai sur ma tombe. C'est d'ailleurs pour ça que j'aimerai me faire incinérer et balancer le reste de mes cendres sur une plage en Normandie. Mais là n'est que mon avis personnel.

 

Par contre, il y a quelque chose que l'on peut faire, avant de partir aux oubliettes. Donner ses organes. C'est un sujet délicat je l'avoue, mais depuis celui-là, j'ai décider qu'on parlerai de tout ici. Et si ça plait pas, tant pis, de tout façon vous savez pas où j'habite! tiens!

Donc je disais, hier j'ai sauter le pas. Non je ne me suis pas fait mal. J'ai juste demander ma carte de donneur d'organes. On sait jamais que j'arrive plus à parler si il m'arrive malheur. D'ailleurs, non, d'en parler ça ne me fait pas peur. Je ne porte pas l'oeil, et je part du principe que chaque chose qui doit arriver, arrivera dans tout les cas.

 

Pourquoi donner ? Je ne vais pas vous bassiner avec les chiffres. Ca ne m'interesse pas, et de toute façon, ce n'est pas ce qui m'a fait me lancer. J'ai décidé de devenir donneuse pour des raisons bien plus égoistes, je ne vous le cache pas.

Tout d'abord parce-que l'idée d'être l'héroine d'un roman de Marc Levy genre la personne reçoit mes connaissances juste parce qu'on lui a gréffé mon coeur, ça me fait kiffer.

 

Et puis soyons honnête, on vit déjà assez dans une société égoiste et nombriliste qu'on peu au moins faire une BA une fois dans sa vie. Si j'puis dire. Certains d'entre vous dirons que non, c'est trop dégeulasse, blablabla. Je ne vous dirais pas que votre corps ne sert plus à rien le jour où vous serez enterré six pieds sous terre. Chacun pense ce qui veux.

 

Moi? J'ai cliquer sur :

 

  FRANCE ADOT 

 

et je me sens beaucoup mieux.

 

(même si vous ne vous sentez pas de franchir le cap, allez-y faire un petit tour, on y apprend tout un tas de choses, et ça fait vraiment réfléchir. Pour une fois que vous pourrez allez ailleurs que sur des blog-beautés, remerciez-moi)

 

 

Capture-copie-6.PNG

 

 

Et comme disait GOETHE : " Si tu veux vivre gaiement, chemine avec deux sacs, l'un pour donner, l'autre pour recevoir".

Publié dans Paroles d'Ours

Commenter cet article