Histoire de quelques minutes

Publié le par Absolutlyfabulous

Si tu te souviens, je te racontais il y a peu, la probabilité que mon passé rencontre mon présent. Ca t'interesse de savoir ce qu'il s'est passé ? De toute façon, tu n'as pas le choix.

 

 Je t'invite à te rafraichir la mémoire avant de continuer à lire


L'heure était donnée : samedi - 21h00

A 19h, l'Ours était encore assoupi par un magnifique reportage sur DSK tandis que moi je venais d'enquiller séance épilation, bain, maquillage, habillage, mangeage ? en 3heures top-chrono.

Pourquoi cette agitation me demandes-tu? Justement, je ne sais pas. C'est la panique. Pourtant ce n'est qu'une soirée entre amie, chez BFF, rien de plus normal. Sauf qu'il sera PEUT-ÊTRE là.

Comme tu le sais, et comme tu t'en doutes, je suis sortie de la salle de bain en bombasse dont les hormones étaient en pleine ébullition. Chéri le remarqua et lorsqu'il tenta un petit " Oh, pourquoi tu t'es fait aussi belle? On va juste chez ta copine non?" - Oui oui, belle pour toi bien-sûr!

Tu parles. Je ne me suis jamais sentie aussi mal! Mais tu voulais que je lui dise quoi moi? "Oh tu sais chéri, c'est juste pour mon ex qui sera PROBABLEMENT là aussi ce soir. Ah ? comment ça tu veux plus y aller?"

Bref, j'ai failli me faire griller.

images-copie-22.jpg

21h00, on arrive. Je cherche des têtes connues, une précisément, mais rien, nada. Le coeur est a sa vitesse de pointe, et si je ne me sers pas un verre de rosé dans les 2 minutes qui suivent, je fait succomber.

00h00 et deux bouteilles verres de cabernet plus tard, toujours rien. Je tente un petit " Mais il ne devait pas venir?" à BFF qui me répond par l'affirmative.

J'attends.

2h00 et 3 kuduro plus tard, je fatigue. Je sais que demain je devrais me lever tôt, et Chéri en a sa claque de mon rire à 0.70g/L d'alcool dans le sang. Quelques bises et on s'en va.

2h12 on monte dans la voiture

2h13 je met ma ceinture.

2h15 message de BFF, il est là.

C'est trop tard, on est déjà loin, et je me vois encore faire la plus belle déclaration d'amour à 0.78g/L d'alcool dans le sang, à un Chéri sobre.

 

Je t'avouerai qu'au réveil j'ai eu la vague impression d'être passé à côté de quelque chose, je ne le reverrai sans doute vraiment plus jamais. Cette impression est passée très vite, quand j'ai lorgné l'homme paisiblement endormi à mes côtés.

Est-ce un signe du destin? Que j'ai passé la soirée à l'attendre et qu'il soit arrivé PILE quand je suis partie? Vallait-il que cela se passe comme ça?

Je ne saurai jamais.

Et c'est bien mieux comme ça.

Publié dans Beauty and the beast

Commenter cet article